Définition de la franchise : qu'est ce que c'est ? Comment ça marche ?

Avantages et inconvénients de créer en franchise

Vous voulez ouvrir une franchise ? Faites sans plus attendre le point sur les principales caractéristiques de ce type de contrat grâce à notre définition franchise et découvrez ses principaux avantages et inconvénients.

Les avantages et inconvénients de la franchise La franchise en quelques mots

La franchise est un mode de développement commercial qui s'appuie sur un contrat spécifique et signé par deux parties indépendantes juridiquement, soit une société (le franchiseur) et un entrepreneur (le franchisé) souhaitant exploiter le concept développé par l’enseigne qu’il aura choisi.

Histoire et principe

Un concept qui continue de séduire !

C’est dans les années 30, aux États-Unis, qu’est apparue pour la première fois la franchise. Créée à l’origine pour contourner les lois antitrust américaines dans le secteur de l’automobile, elle a finalement été adoptée par de nombreux pays industrialisés avant de devenir un mode entrepreneurial à part entière à partir des années 80.
Jusque-là très confidentielle, elle s’est alors popularisée auprès des enseignes souhaitant étendre leur réseau comme auprès des entrepreneurs à la recherche d’une affaire sûre et susceptible de leur offrir de belles opportunités professionnelles. Restauration, services à la personne, automobile, prêt à porter : la franchise est désormais devenue un modèle porteur qui s’adapte à tous les secteurs d’activités.
En 2015, on comptait pas moins de 1 834 franchiseurs en France !

3 types de franchises

Aujourd’hui, les investisseurs souhaitant se lancer dans l’aventure peuvent choisir entre trois grands types de franchise. La franchise de distribution fait partie des plus courantes et permet au franchisé de vendre les produits du franchiseur dans un magasin ouvert par ses soins. Dans le cadre d’une franchise de services, le franchisé propose ses prestations en utilisant le nom et les méthodes du franchiseur. La franchise industrielle permet quant à elle aux franchisés de fabriquer des produits pour le franchiseur en suivant les règles édictées par ce dernier.
Quel que soit le type de franchise choisi, un franchiseur a ainsi la possibilité de développer son activité plus rapidement que dans le cadre d’un développement en propre. En effet, plus les points de vente sont nombreux, plus il peut renforcer sa visibilité. En retour, outre la création d’un concept qui se doit d’être solide et fiable, le franchiseur doit s’engager à fournir le meilleur accompagnement à ses entrepreneurs ce qui représente un réel investissement, aussi bien financier qu’en recherche et développement.

Avantages et inconvénients

S’il est particulièrement attractif, notamment pour les entrepreneurs indépendants ambitieux qui recherchent de nouveaux challenges, le concept de la franchise ne correspond pas à tous les profils et peut avoir ses inconvénients.

Les avantages de la franchise

Choisir de ne pas partir de zéro/gagner un temps précieux : quel que soit le domaine d’activité choisi, le concept développé par le franchiseur a déjà été pensé dans ses moindres détails et testé auprès des consommateurs. La notoriété d’une enseigne et son savoir-faire permettent de lancer une affaire bien plus rapidement qu’en indépendant.
Choisir de ne pas s’investir seul : en franchise, un entrepreneur bénéficie d’un accompagnement constant, aussi bien en termes de formation (initiale et continue) qu’en termes de conseils et d’assistance sans oublier un accès à des outils de gestion, des plateformes téléphoniques, autant de soutiens dont il n’aurait pu bénéficier en indépendant.

Quels inconvénients ?

Pleine d’atouts, la franchise n’oblige pas moins les candidats à faire quelques concessions de taille.
La franchise coûte cher : c’est l’inévitable revers de la médaille. Opter pour la franchise permet de s’installer vite et de bénéficier de nombreux avantages en termes de développement et de communication. Néanmoins, elle engendre des coûts importants. Les droits d’entrée, l’apport personnel et les redevances représentent un budget conséquent pour ceux et celles qui se lancent dans l’aventure.
La franchise nécessite de se plier à un concept : en proposant un concept en franchise, le franchiseur développe tout un réseau et un ensemble de procédures à suivre scrupuleusement lorsque l’on est franchisé. Chaque entrepreneur se doit donc de respecter les règles qui régissent l’ensemble du réseau. Il ne gère ni la stratégie de développement, ni l’image ou encore les produits qu’il propose ce qui ne peut correspondre aux profils les plus créatifs. De plus, le franchisé doit recevoir l’aval du franchiseur en toutes circonstances et lui rendre régulièrement des comptes.

http://www.pointfranchises.com/infos-franchise-pointfranchises-5442-quel-statut-choisir-pour-sa-franchise.html