Marché de la lingerie : Quelles alternatives en franchise ?

Plusieurs enseignes franchisées se sont placées sur ce marché

Après quatre années de repli, le marché de la lingerie est relancé en 2015, année où il a progressé de 1,7 %. Ce rebond, le marché le doit avant tout aux femmes qui dépensent entre 100 et 130 € par an quand les hommes dépenseraient jusqu’à quatre fois moins. Stable malgré un pouvoir d’achat en berne, l’univers de la lingerie semble résister à la crise qui touche le textile et a tous les atouts pour séduire les candidats à la franchise ! Ça vous tente ? Nous vous proposons de faire un rapide état des lieux de ce marché prometteur puis de découvrir les différents réseaux susceptibles de vous accompagner dans votre projet.

Des enseignes franchisées et marques mondialement connues sur le marché de la lingerie

Le marché de la lingerie : état des lieux

Découvrez sans attendre les secrets mais également les tendances du marché de la lingerie !

La lingerie : un achat plaisir avant tout !

Ouvrir une boutique de lingerie en franchise, c’est profiter du dynamisme d’un secteur qui résiste à la crise et qui se renouvelle, saison après saison afin de répondre toujours plus précisément aux attentes de la clientèle. Et ça marche ! Loin d’être assimilée à des dépenses forcées, la lingerie reste bel et bien un achat plaisir qui permet de découvrir les dernières tendances en la matière. De plus en plus audacieuse, la lingerie d’aujourd’hui n’hésite d’ailleurs pas à emprunter à tous les genres, dont celui du sport, afin de proposer des modèles toujours plus variés.
 

Qui achète et où ?

Avec des ventes d’une valeur de 2,8 milliards d’euros (chiffres de 2015), le marché de la lingerie se porte bien, un succès qu’il doit notamment aux 15-24 ans qui sont les plus dépensières en matière de lingerie avec un budget annuel de 188 € en moyenne. Avec un budget moyen de 28 € par an, les hommes restent une cible infime sur un marché qui se tourne en grande partie vers le public féminin.
 
Côté circuits de distribution, on remarque une prédominance des supermarchés et hypermarchés qui représentent 21 % de parts de marché contre 12 % pour la vente par correspondance, 11 % pour les magasins indépendants multimarques et enfin, 19 % pour les chaînes spécialisées.

Comment réussir sur le marché de la lingerie ?

 
Pour réussir dans l’univers de la lingerie, l’important est avant tout de se démarquer. Autrement dit : de développer un univers particulier ou de proposer des produits différents. Beaucoup d’enseignes font notamment le choix de proposer du 100 % français, une tendance qui plait beaucoup aux femmes, comme aux hommes !
Les franchises qui recrutent
 

Faites à présent connaissance avec les réseaux de franchise qui recrutent !

Darjeeling

Fort de plus de 140 ans d’expertise, le groupe Chantelle se démarque par son solide savoir-faire de corsetier et détient à ce jour plus de sept marques, dont Darjeeling. Appréciée pour ses gammes très variées, cette dernière propose des modèles de lingerie pour toutes les silhouettes et toutes les envies mais également de la lingerie de nuit, des articles de homewear, des accessoires et des maillots de bain. Pour rejoindre le réseau Darjeeling, un apport personnel de 40 000 € sera nécessaire. A ce dernier s’ajouteront 13 000 € de droits d’entrée. En retour, les candidats à la franchise profiteront d’une aide au montage de leur dossier, d’une formation initiale et continue, d’un accompagnement régulier et d’une aide à la gestion.
 

Etam Lingerie

Présent dans près de 40 pays, le groupe Etam est positionné dans le secteur du prêt-à-porter mais se démarque également par ses boutiques de lingerie. Ancrées dans le moyen de gamme, ses collections, toujours tendances, s’adressent aux femmes qui recherchent le meilleur rapport qualité/prix. Pour ses franchisés, l’enseigne privilégie les profils disposant d’un certain goût pour le commerce et exige un apport personnel de 70 000 €. Ce contrat de franchise permettra de bénéficier d’une formation aux techniques de vente spécifiques à la marque mais également d’un accompagnement régulier.
 

RougeGorge

Lancée en franchise depuis la fin des années 90, la marque RougeGorge s’est vite démarquée grâce à la grande variété de ses collections. Mariage, petits prix, vie quotidienne ou modèles plus élégants : la marque a pensé à tous les besoins et toutes les envies ! Pour rejoindre le réseau, un apport personnel de 50 000 € et des droits d’entrée de 10 000 € seront à budgéter. La redevance publicitaire sera quant à elle de 1 % du CA HT. En retour, les candidats à la franchise profiteront d’une aide à la recherche de locaux, d’une formation initiale et continue ainsi que d’un accompagnement régulier.
 

Calzedonia

Créée à la fin des années 80, la marque Calzedonia vient d’Italie et s’est spécialisée dans une lingerie pensée pour les femmes d’aujourd’hui mais également pour toute la famille. Tendances mais toujours accessibles, ses différentes collections suivent la mode et s’adressent à des budgets variés, autant d’atouts qui ont fait son succès. Pour rejoindre la franchise, les candidats devront justifier d’un apport personnel minimum de 60 000 € et s’acquitter de droits d’entrée de 5 200 €. A la disposition de ses franchisés durant l’intégralité du contrat, la marque propose une formation initiale et une aide à la communication.
 

Simone Pérèle

L’enseigne Simone Pérèle évolue quant à elle dans le haut de gamme. Créée à la fin des années 40, elle s’est illustrée grâce à ses modèles confortables et chics, pensés pour « libérer le corps de la femme ». Savoir-faire d’exception, matières de qualité, chic et élégance continuent de définir une marque qui séduit toujours et qui est accessible en franchise pour un apport personnel minimum de 30 000 €. Les droits d’entrée s’élèvent quant à eux à 5000 €. Après une formation d’une semaine, les candidats à la franchise profiteront d’un suivi continu, tout au long de leur contrat.
 
A noter également que les magasins de la marque Esprit, propose également une gamme de lingerie destinée à leur clientèle féminine.