Rentabiliser une franchise, ce qu'il faut savoir

Découvrez sans plus attendre quelques conseils et quelques principes clés pour éviter les erreurs les plus courantes !

Si rejoindre un réseau permet de créer son entreprise en limitant au maximum les risques, devenir franchisé ne s’improvise pas et peut engendrer bien des désillusions. Pour que le projet soit viable à court comme à long terme, mieux vaut faire les bons choix, sélectionner le bon réseau et surtout, rester impliqué ! 

En effet, si une franchise rentable peut devenir synonyme d’un véritable épanouissement personnel et professionnel, une affaire moins florissante peut vite engendrer de nombreuses complications. Afin de vous accompagner dans ces moments parfois délicats, mais souvent si enthousiasmants, nous vous proposons un petit guide consacré à la franchise et à la meilleure manière de la rentabiliser. Découvrez sans plus attendre quelques conseils et quelques principes clés pour éviter les erreurs les plus courantes ! Rentabiliser une Franchise, ce qu'il faut savoir !

Quelques impératifs à respecter avant de se lancer

Que vous ayez de l’expérience ou non dans l’entreprenariat ou la gérance d’entreprise, quelques règles de base sont à respecter scrupuleusement avant de vous lancer dans l’aventure de la franchise. C’est en effet de l’ensemble de ces dernières que dépendra directement la viabilité de votre affaire à venir. 

Ne pas se lancer par dépit mais avec de vrais objectifs en tête

Loin d’être un long fleuve tranquille, l’ouverture d’une franchise demande un fort investissement de la part des entrepreneurs. Dans ce cadre, elle ne doit évidemment pas être considérée comme une solution de dépit, choisie à la légère pour occuper son temps. Véritable vocation, la franchise demande du temps, beaucoup d’implication et exige souvent de s’engager pour plusieurs années. Avant de se lancer, il est donc de se souvenir que devenir franchisé, c’est devenir un chef d’entreprise à part entière, avec les responsabilités qui vont de pair. 

Lire aussi - Comment ouvrir une franchise ?

Bénéficier d’un budget suffisant

Lancer une entreprise en tant qu’indépendant coûte cher mais les dépenses sont encore plus conséquentes lorsque l’on fait le choix de passer par le système de la franchise. Rejoindre un réseau exige en effet de s’acquitter de nombreuses obligations financières, telles que les royalties et les différentes redevances. S’engager dans la franchise sans être certain de bénéficier d’un budget initial assez confortable, c’est prendre le risque de se retrouver bloqué par des pressions financières trop conséquentes, notamment avant l’arrivée des tous premiers bénéfices. Bien planifier ses dépenses à court comme à long terme, et rester objectif sur ces dernières, reste donc l’une des meilleures manières de rester serein et de rentabiliser une franchise plus rapidement. 

Lire aussi :

Savoir choisir le bon secteur d’activité

Cela semble évident et pourtant, il s’agit certainement d’un point à ne négliger sous aucun prétexte. Quelle que soit votre localisation géographique, il est capital de faire une étude de marché préalable afin de savoir si votre projet est viable et surtout, s’il existe une réelle demande de la part des consommateurs. En effet, une bonne idée, un bon produit en suffisent pas toujours : il reste impératif de répondre à un besoin et surtout, de posséder et de développer les qualités nécessaires pour se démarquer efficacement de la concurrence déjà en place. Dans le cas contraire, il sera alors plus sage de songer à changer de secteur d’activité ou peut-être, d’envisager de changer de région pour lancer la franchise sur un marché plus favorable à son lancement. 

Savoir choisir son réseau

Pour avoir l’espoir de rentabiliser facilement et rapidement une franchise, il est important de savoir choisir son réseau et surtout, d’étudier avec soin toutes les clauses du contrat donné par ce dernier, quitte à se faire aider et guider par des professionnels. Des formulations imprécises, des obligations (financières ou non) beaucoup trop exigeantes, des frais d’entrée trop importants, un réseau fragile qui se développe trop rapidement au détriment du confort et de l’assistance apportée aux franchisés sont autant de pièges qu’il faut savoir éviter. En quelques mots : la prudence est de mise avant de signer ! 

Bon à savoir : la durée d’un contrat de franchise est généralement de sept ans mais peut varier en fonction des réseaux. Attention cependant : pour rentabiliser un tel investissement financier, il est important que la durée d’engagement soit de cinq ans au minimum. Si le contrat est plus court, le franchisé pourrait éprouver une difficulté notable pour rembourser les prêts éventuellement contractés au moment de la signature. 

Après l’ouverture de la franchise : les règles à suivre !

Vous avez sélectionné votre secteur d’activité et rejoint le réseau de votre choix ? Votre projet entrepreneurial suit donc son cours avec brio mais les jeux ne sont pas encore faits et il est primordial de tenir le cap afin d’obtenir des résultats encourageants sur le long terme. 

Rester fidèle au concept développé par le réseau

Opter pour la franchise, c’est choisir de rejoindre un réseau mais c’est surtout accepter de suivre un concept. Livré clé en main, ce dernier comprend tous les aspects liés à votre nouveau métier et vous impose toute une série de règles à respecter. Les produits, les fournisseurs, les techniques de vente et même la décoration et la communication sont régis par des codes et répondent à un cahier des charges précis, pensé et mis sur pieds par la société franchiseuse. Ne pas s’y plier, pour des raisons pratiques ou par envie de gérer son affaire soi-même, selon ses propres envies, n’est pas une attitude responsable et souvent synonyme d’échec. 

Bon à retenir : un contrat de franchise qui manque de précision et qui laisse trop de liberté aux franchisés peut être synonyme de liberté pour certains mais également d’erreurs et d’errances pour d’autres. Un cadre précis permet bien souvent de bénéficier d’un retour sur investissement plus rapide. 

Savoir profiter pleinement du soutien du réseau

Rejoindre un réseau, c’est profiter d’un concept déjà pensé dans ses moindres détails mais c’est également avoir l’opportunité de bénéficier d’une assistance au quotidien. Les visites des animateurs réseau, la possibilité d’avoir accès à une hotline téléphonique et les réunions et conférences organisées par l’enseigne représentent autant de possibilités d’améliorer sa condition d’entrepreneur et donc, d’assurer la rentabilité de son affaire durant toute la durée du contrat. Une bonne relation entre le franchiseur et le franchisé est donc bien souvent la promesse d’un parcours réussi ! Avant de signer, il est donc primordial de se rendre chez des franchisés déjà en place afin de jauger de la présence ou non de l’enseigne auprès des entrepreneurs. 

Et pourquoi pas la reprise de franchise ? 

Le système de la franchise vous intéresse mais vous souhaitez reprendre une affaire qui fonctionne déjà plutôt que d’avoir à la créer vous-même ? Votre budget est important et vous voulez limiter les risques au maximum ? La reprise de franchise est peut-être ce qu’il vous faut et vous permettra de profiter des avantages d’une franchise déjà rentable sans avoir à gérer les aléas de son lancement. Bien entendu, reprendre une franchise déjà existence reste plus complexe que de reprendre une entreprise gérée par un indépendant puisque la transaction implique un vendeur, un acheteur et un franchiseur. Ce dernier reste maître de la situation et à ce titre, peut refuser la reprise si la candidature ne répond pas à ses critères de sélection. 

Pour l’acheteur, la reprise de franchise représente une dépense financière notable mais ne manque évidemment pas d’attraits. Elle permet en effet de : 

    • reprendre une affaire déjà en activité et donc, d’éviter la période délicate du lancement, 

    • de bénéficier d’une clientèle déjà formée mais également des stocks déjà en place, 

   • de profiter de vraies garanties quant à la rentabilité du concept. Ce cadre, très rassurant pour l’entrepreneur, l’est également pour les établissements bancaires qui seront d’autant plus prêts à financer le rachat. 

Bon à savoir : la reprise d’une franchise reste une entreprise risquée qu’il faut savoir anticiper avec soin. Il est donc important de faire une étude de marché, de savoir pourquoi la franchise est vendue et surtout, de choisir avec soin la structure. Là encore, pas de miracle : un local mal situé, une clientèle absente et une activité fluctuante ne sont jamais de bonnes nouvelles en termes de rentabilité.