Ouvrir un magasin franchisé ou en propre : quelles différences ?

Une différence pas si anodine

Au moment de se lancer dans l’ouverture d’un commerce, plusieurs possibilités sont sur la table. Le candidat peut choisir l’option plus risquée du magasin en propre ou profiter du soutien d’un franchiseur partenaire qui lui apporte un concept, une formation et un retour d’expérience.

ouvrir un magasin, en total indépendance, entre avantages et contraintesUn magasin franchisé : qu’est-ce-que c’est ?

Un magasin franchisé appartient au commerce organisé qui s’oppose au commerce intégré. Le commerce organisé désigne un réseau de magasins déployé autour d’une enseigne sous la forme d’une délégation. Outre le système de franchise, les sites peuvent être des coopératives, des partenaires en licence de marque ou encore des concessions exclusives. Alors, qu’est ce qu’un magasin franchisé ? Il s’agit d’un contrat qui lie un franchiseur à un franchisé, le premier octroyant le droit d’exploiter son concept, son savoir faire et sa marque au second. En contrepartie, le franchisé paye une compensation pécuniaire de manière directe ou indirecte.

Le contrat de franchise implique une politique commerciale partagée, ainsi qu’un service de formation et d’assistance pour le concept soit bien intégré et convenablement appliqué. Sans être obligatoire, l’approvisionnement en marchandises peut être inclus dans le contrat de franchise. Pour ouvrir un magasin franchisé, le porteur de projet présente un dossier de candidature. A la discrétion du franchiseur, l’entrée dans le réseau est validée ou non. Si c’est le cas, le futur franchisé s’acquitte de droits d’entrée et doit aussi investir dans son magasin avec un apport personnel minimum requis par le franchiseur.
 

L’atout du magasin franchisé : un concept éprouvé

Parmi les formules répondant au système de commerce organisé, la franchise apparaît être le plus complet. Ouvrir un magasin franchisé possède toutes les qualités que ne donne pas l’ouverture d’un magasin en propre. Ainsi, le franchisé ne part pas dans l’inconnu. Il s’appuie sur l’expérience du franchiseur et sur un concept déjà testé ailleurs. A ce titre, il reçoit une formation préalable afin d’en maitriser les tenants et les aboutissants. Ce cycle de formation se poursuit tout au long du développement du magasin franchisé. A la formation initiale succèdent une formation continue, puis une assistance et autres animations de réseaux.

Cette transmission permet au porteur de projet d’entrer rapidement dans le vif du sujet sans retenue, alors qu’un magasin en propre nécessite un temps de formation personnelle et un échange avec de nombreux spécialistes pour mettre à flot le projet. De plus, le franchisé bénéficie de la notoriété de la marque ainsi que des campagnes de promotion. Les clients viennent donc plus facilement pousser le pas de porte que pour un magasin en propre qui doit investir énormément ne serait-ce que pour se faire connaître. Un contrat de franchise permet généralement d’accéder à une exclusivité territoriale (non obligatoire légalement), contrairement à un indépendant qui subit le jeu de la concurrence de manière plus brusque et parfois inattendue par rapport au business plan établi au départ.
 

L’inconvénient du magasin franchisé : une indépendance relative

Evidemment, le magasin franchisé réunit quelques inconvénients qu’il est primordial de connaître avant de se lancer dans cette aventure. Par exemple, en fonction des secteurs d’activité, les droits d’entrée sont plus ou moins importants, certains pouvant être rédhibitoires selon les cas personnels (problème de financement). En outre, le candidat doit anticiper les coûts connexes à l’ouverture de son magasin franchisé.

Il doit par ailleurs respecter scrupuleusement le cahier des charges qui définit le concept du franchiseur sous peine de se mettre à la faute. Ce sont donc des contraintes à prendre en considération : aménagements des lieux spécifiques, locaux n°1, etc.). A ce sujet, le magasin en propre laisse une plus grande liberté. Cela résume donc assez bien la différence entre magasin franchisé et magasin en propre : le second est totalement indépendant quand le second ne l’est pas vraiment. Mais l’indépendance a un prix qui se répercute dans le risque pris par l’entrepreneur, alors que la franchise le minimise grâce à l’utilisation d’un concept déjà éprouvé.
 

Après cet article vous souhaitez creuser la question des avantages de la franchise ? Rendez vous dans un zoom consacré à la question