La journée des Droits de l'Homme

Apprenez-en plus sur cette déclaration historique

Chaque année, le 10 décembre marque le retour d’une journée capitale : celle des Droits de l’Homme. Instaurée pour marquer le jour anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme par l’Assemblée générale des Nations Unies, un texte adopté en 1948 et depuis traduit en 500 langues, cette journée particulière permet de rappeler l’importance de la lutte contre les inégalités. Elle donne également l’opportunité de prôner des valeurs fondamentales telles que l’universalité des droits inaliénables que chaque individu détient et ce, quels que soient ses opinions politiques, ses origines, son sexe et sa religion. Afin de célébrer cette journée comme il se doit, nous vous proposons de revenir sur l’histoire de cette fameuse Déclaration, sur la genèse du texte mais également sur l’importance de la journée consacrée aux Droits de l’Homme. Journée des Droits de l'Homme

Un peu d’Histoire : retour sur un texte fondateur

En cette journée consacrée aux Droits de l’Homme, vous souhaitez peut-être réviser vos connaissances en la matière ! Pourquoi ne pas commencer par revenir sur la création de ce texte fondamental et sur les personnes qui ont œuvré en faveur de sa rédaction ? 

La genèse du texte

    • L’héritage des Lumières

C’est au Siècle des Lumières que nait véritablement la nation des droits de l’Homme. En effet, c’est précisément en cette période propice aux bouleversements scientifiques, politiques et philosophiques que les droits individuels sont remis sur le devant de la scène. En 1789 est rédigée la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Texte fondamental pour les révolutionnaires alors en marche, elle est adoptée au mois d’août. Le texte de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme publié en 1948 est ouvertement inspiré par le texte de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 18ème siècle et de ce fait, s’appuie en partie sur les droits naturels individuels que celle-ci avait mis en place.

    • Le texte de 1948

Trois ans après le traumatisme de la Seconde Guerre Mondiale et les horreurs générées par le fascisme, la communauté internationale s’est donné comme but de créer un texte fort et commun pour réaffirmer les droits de chacun. Le Comité de rédaction est alors constitué de 18 membres issus de pays différents et présidé par Eleanor Roosevelt. C’est John Peters Humphrey qui s’occupe de la rédiger et René Cassin qui s’occupe du remaniement du texte. Ce dernier a évidemment fait l’objet de nombreux consensus avant d’être finalement approuvé par les différents membres du comité. La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme est officiellement adoptée le 10 décembre 1948 par les 56 États membres des Nations Unies. Notons cependant que, si elles ne se sont pas élevées contre ce texte, l’Arabie saoudite et l’Union Soviétique n’ont pas voté en sa faveur. 

La vocation d’un texte intemporel

Le but de la Déclaration universelle des droits de l’homme est de nous informer mais également de nous responsabiliser, tous autant que nous sommes, quels que soient notre âge, notre nationalité ou notre sexe. En établissant noir sur blanc la nécessité de connaître et de défendre ces valeurs, ce texte a pour vocation d’établir et de maintenir un monde plus juste où tous les hommes pourraient être égaux en droits, en valeur et en dignité. Si les promesses et les préceptes que cette déclaration proclame ne sont pas toujours atteints selon les nations, ses valeurs universelles sont intemporelles et restent un idéal vers lequel tendre. 

Des femmes d’influence

Saviez-vous que les femmes ont joué un rôle capital dans la rédaction et l’adoption de la Déclaration des Droits de l’Homme ? On connait bien le rôle qu’a eu Eleanor Roosevelt, alors première Dame des États-Unis d’Amérique et Présidente de la Commission des droits de l’homme : usant de son influence et de sa crédibilité, elle a agi particulièrement activement en faveur du processus tout comme Lakshmi Menon qui, en 1948, était quant à elle déléguée de l’Inde à la Troisième Commission de l’Assemblée générale. Très engagée en faveur de l’égalité des peuples, cette dernière a tout particulièrement œuvré en faveur des peuples sous domination coloniale qui selon elle, devaient être clairement inclus dans le texte de la Déclaration universelle. Begum Shaista Ikramullah doit également être évoquée tant son implication au sujet de l’égalité quant aux droits du mariage a compté. Elle y voyait en effet un moyen de lutter activement contre les mariages forcés. Minerva Bernardino, Marie-Hélène Lefaucheux, Evdokia Uralova et Hansa Mehta ont quant à elles tout particulièrement lutté en faveur de l’établissement de l’égalité homme/femme et notamment contre les discriminations fondées sur le sexe et pour l’égalité salariale. 

La Journée internationale des Droits de l’Homme

À l’approche de cette journée particulière, vous voulez en savoir plus sur la Journée internationale des Droits de l’Homme ? Nous vous proposons de la découvrir plus en détails.  

    • Une date fixée en 1950

Chaque année, la Journée internationale des droits de l'homme est fêtée le 10 décembre. Cette date a été fixée le 4 décembre 1950. Lors de sa 317ème séance, l'Assemblée générale a alors invité chaque État membre à célébrer cette journée particulière dans leur propre pays, selon leurs propres visions de l’évènement.  

    • Mettre en lumière les combats d’aujourd’hui

Dans une société où les inégalités sont nombreuses, la Journée internationale des Droits de l’Homme reste capitale. Loin d’être atténués par le temps, les défis actuels sont toujours aussi importants, complexes et les violences faites aux minorités, malheureusement toujours aussi présentes. À une époque où la violence et la misère sont quotidiennes et où les droits de l’homme sont allégrement piétinés, le Déclaration des Droits de l’Homme reste donc un texte de référence, un repère dont la vocation n’a pas évolué : encourager à respecter ces fameux droits et surtout, ne laisser aucune nation ni aucune personne de côté. 

    • Les 70 ans de la déclaration

Tout n’est cependant pas négatif et le combat est heureusement jalonné de quelques victoires. En effet, la journée des droits de l’homme permet aussi de mettre en avant le combat de ceux et celles qui, année après année, militent et défendent la dignité de milliers de personnes de par le monde. Entre le 10 décembre 2017 et le 10 décembre 2018, une campagne d’information a été menée avec brio. Sa vocation était multiple. Il s’agissait en effet de promouvoir l’engagement des militants, de réaffirmer haut et fort les valeurs de ce texte fondateur mais également d’encourager chaque individu à réfléchir sur les inégalités et sur la meilleure manière de lutter contre ces dernières. 

À lire aussi :