Les franchises "pas chères" existent-elles vraiment ?

Et si les rumeurs diraient vraies

La franchise est une alternative pertinente pour créer son entreprise, car elle permet de ne pas partir de rien. En privilégiant la franchise, l’entrepreneur se prémunit des risques d’un projet hasardeux en adoptant un business modèle déjà validé. Toutefois, être franchisé a un coût bien qu’heureusement des franchises pas chères existent.

Ces réseaux franchisés ne demandant que peu d'investissements financier pour se lancerQu’est qu’une franchise pas cher ?

Devenir franchisé est un investissement en temps, en énergie mais aussi en argent. Alors, avant de chercher à dénicher une franchise pas chère dans laquelle s’engager, il est essentiel de comprendre les frais que cet engagement occasionne. A ce sujet, le premier paramètre dont il faut tenir compte est l’apport personnel. Or, se lancer en franchise mobilise plus de fonds que d’ouvrir une activité à son compte. Pourquoi ? Parce qu’en devenant franchisé, le candidat bénéficie de l’image et du savoir-faire du réseau.
Outre le fait d’utiliser la marque, le franchisé accède à des formations en interne, à des outils de gestion, à des aides de financement et au carnet d’adresses de fournisseurs. Là encore, ces bénéfices ont un coût : le ticket d’entrée ou droits d’entrée. Pour obtenir cet argent, le futur franchisé peut s’appuyer sur un apport personnel, un prêt participatif, des aides à la création d’entreprise ou encore un crédit bancaire.
Le futur franchisé ne doit pas non plus négliger les frais annexes de lancement et les frais fixes mensuels. Les premiers sont nécessaires pour démarrer l’activité afin d’acheter des stocks et du matériel, ou bien de louer et d’aménager un local commercial. Les seconds correspondent à la rémunération du franchiseur sur l’activité de la franchise (par mois, trimestre ou année) sous la forme de redevances publicitaires (opérations marketing) et de royalties (financement d’un service minimum d’assistance).
En résumé, pour ouvrir une franchise pas cher, il faut que l’apport personnel et les droits d’entrées soient minimes voire nuls, et que l’investissement soit faible en comparaison du chiffre d’affaires escompté.
 

10 réseaux de franchises pas chers

Capifrance

Capifrance est le numéro 1 des réseaux de conseillers immobiliers indépendants de par son chiffre d’affaires. Son réseau a l’avantage de ne réclamer ni apport personnel ni droits d’entrée. Le franchisé ne paie que des royalties à hauteur de 189 € / mois. Lancé en 2002, le réseau de franchise Capifrance dispose de près de 1650 implantations sur tout le territoire national.
Avec Propriétés-privées.com, c’est la promesse de créer son entreprise pour 69 € HT / mois (redevance de fonctionnement), sans droits d’entrée et sans apport personnel. Le professionnel devient un négociateur immobilier indépendant et gagne entre 70 % et 95 % des honoraires des agences.
 
Expert de la protection sociale et patrimoniale, Axa Prévoyance & Patrimoine est un réseau d'Agents généraux spécialistes de la protection financière des revenus et du patrimoine. Là encore, aucun apport personnel, aucuns droits d’entrée. Quant à l’investissement global, il faut simplement compter une capacité d’autofinancement les 6 premiers mois.
Le franchisé Aximotravo devient courtier en travaux, avec comme unique poids financier à supporter le paiement de la redevance publicitaire de 150 € / mois. Le métier consiste à recueillir les attentes des clients pour leurs travaux et de leur proposer des devis édictés par des entreprises partenaires. Le courtier en travaux se rémunère via le prélèvement d’une commission sur la facture.
La franchise Babou distribue des produits d’équipements de la maison et de la personne à prix discount. L’enseigne ne réclame ni apport personnel ni droits d’entrée, sachant qu’il n’y pas de stock et de matériel à financer. Les commissions calculées sur le chiffre d’affaires du magasin sont par ailleurs motivantes.
 
Le secteur de l’alimentaire bio et de la distribution renferme aussi quelques réseaux de franchises pas chers à l’instar de Biomonde, un système coopératif de commerçants indépendants en alimentaire et non alimentaire. Si aucun apport personnel n’est réclamé, il faut s’acquitter de droits d’entrée de 5 000 € et de redevance de fonctionnement (700 € à 1800 €).
Spécialiste de la pièce auto, des accessoires, de l’outillage et du pneumatique, Piècesetpneus.com lancé en franchise en 2016, possède déjà 8 implantations. Ouverte aux primo-entrepreneurs, la franchise demande simplement des droits d’entrée de 20 000 €.
Le service à la personne est sans doute le secteur le moins onéreux pour démarrer en franchise à l’image de l’enseigne Adèle experte dans la propreté et le nettoyage à domicile. L’apport personnel est de 5 000 € pour 12 000 € de droits d’entrée et un chiffre d’affaires au bout de deux ans évalué à 90 000 €.
Best’Oil, l’enseigne experte dans l’entretien automobile à domicile a lancé son réseau de franchises par cher en 2013, comptabilisant déjà 45 implantations. Un chiffre d’affaires après deux ans d’activité de 150 000 € est envisageable après s’être acquitté uniquement d’un apport personnel minime de 3 000 €.
Enfin Idesia Crédits, intermédiaire en opérations de banque spécialisé dans la restructuration de crédits (prêts hypothécaire, conso, immobiliers) nécessite uniquement de payer des droits d’entrée (20 000 €) pour un chiffre d’affaires au bout de deux ans évalué à 120 000 €.